Sauvegarde différentielle ou incrémentielle ?

La sauvegarde de vos données n’est pas un luxe. Elle est même cruciale pour la survie de votre entreprise en cas de sinistre ou de perte de données. Mais il existe plusieurs types de sauvegardes. Nous allons tenter de faire le point sur le sujet.

Les différents supports de sauvegarde

Sauvegarder vos données, c’est à dire copier vos documents et données informatiques sur un autre support afin de les mettre en sécurité.

La sauvegarde de vos données peut être faite sur différents supports :

  • il y a, tout d’abord, le fameux disque dur externe ou clé USB que l’on ramène chez soi. Cette méthode de sauvegarde, même si elle présente l’avantage d’être stockée en dehors de l’entreprise, est très fastidieuse. Après avoir pensé à ramener son disque dur car aujourd’hui c’est le jour de la sauvegarde hebdomadaire, il faut être vigilant et n’oublier aucun fichier à sauvegarder.

  • il y a ensuite la sauvegarde sur un disque dur réseau. Pour cette méthode, l’avantage est de pouvoir automatiser les taches de sauvegarde avec un logiciel spécialisé, le disque dur étant connecté continuellement au réseau.

  • nous trouvons enfin le stockage de vos sauvegardes sur le cloud, en ligne. Quant à elle, cette méthode nécessite un bon débit car les données transitent par internet.

Comme vous l’aurez compris, chaque support de stockage présente certains avantages et inconvénients. N’hésitez pas à contacter un de nos techniciens qui saura vous guider dans la mise en place de votre stratégie de sauvegarde.

Découvrez nos solutions de sauvegarde informatique

Découvrez nos offres >
Découvrez nos offres >

La sauvegarde différentielle

Une stratégie de sauvegarde commence toujours par une sauvegarde complète de vos données. Mais, comme chacun peut le constater, nous ne modifions pas l’ensemble de nos données chaque jour. Parfois nous modifions certains fichiers, parfois en créons de nouveaux ou en supprimons certains. Il n’est donc pas judicieux de sauvegarder l’ensemble de nos fichiers chaque jour, tant pour le temps que cette opération demande que pour l’espace de stockage nécessaire.

La sauvegarde différentielle ne va sauvegarder que les documents modifiés depuis la dernière sauvegarde complète. Prenons un exemple simple pour bien comprendre le mécanisme. Le lundi je réalise une sauvegarde complète de 3 fichiers. Si le mardi je modifie le fichier 2, alors ma sauvegarde du mardi ne stockera que le fichier 2. Je modifie le fichier 3 le mercredi, alors ma sauvegarde du mercredi stockera le fichier 3 mais aussi le fichier 2, c’est à dire tous les fichiers modifiés depuis la dernière sauvegarde complète.

Ce type de sauvegarde, moins volumineux qu’une sauvegarde complète, nécessite quand même d’avoir du stockage disponible. Mais son grand avantage réside dans la rapidité de restauration. En effet, en cas de besoin de restauration des données, il suffit de restaurer la dernière sauvegarde complète et la dernière sauvegarde différentielle afin de retrouver l’ensemble de ses données à jour.

La sauvegarde incrémentielle

En ce qui concerne la sauvegarde incrémentielle, elle ne va sauvegarder que les documents modifiés depuis la dernière sauvegarde, qu’elle soit complète ou incrémentielle. Reprenons notre exemple précédent pour bien comprendre la spécificité de ce type de sauvegarde. Le lundi je réalise une sauvegarde complète de 3 fichiers et le mardi je modifie le fichier 2, alors ma sauvegarde du mardi ne stockera que le fichier 2. Si je modifie le fichier 3 le mercredi, alors ma sauvegarde du mercredi ne stockera que le fichier 3, seul fichier modifié depuis la précédente sauvegarde.

Ce type de sauvegarde est rapide et léger. En revanche, en cas de besoin de restauration des données, il est nécessaire de restaurer la dernière sauvegarde complète ainsi que la totalité des sauvegardes incrémentielles afin de retrouver l’ensemble de ses données à jour. Ce qui peut représenter une tâche bien plus longue.

Quelle est la méthode à adopter ?

La sauvegarde à mettre en place peut varier selon la quantité de données, la fréquence et le nombre de modifications de celles-ci et les impératifs de chacun en cas de restauration. Nous pouvons toutefois définir des grandes lignes à suivre. Il est impératif pour chaque entreprise de mettre en place une stratégie de sauvegarde de ses données. Pour cela il faut se poser les bonnes questions. Quelles sont les données importantes pour le fonctionnement de mon entreprise ? A quelle fréquence sont modifiées ces données ? Quel est l’espace de stockage dont je dispose pour effectuer mes sauvegardes ? Suis-je équipé d’une connexion internet avec un débit suffisant me permettant un stockage sur le cloud ?

Du choix de la méthode de sauvegarde dépendra la restauration de vos données en cas de besoin. Il est donc crucial de se faire conseiller par un professionnel.

Découvrez nos solutions de sauvegarde informatique

Découvrez nos offres >
Découvrez nos offres >
2018-11-06T11:17:35+00:00Sauvegarde de données|